il est temps d’agir…

A moins d’un sursaut, nous risquons une grosse catastrophe écologique supplémentaire du fait des masques. Bon nombre d’entre eux en effet risquent de se retrouver dans nos rivières, nos mers et nos océans. C’est ce que je pressens depuis quelques semaines et ce matin du 13 mai 2020 en regardant twitter je tombe sur une publication puis une autre qui m’incitent à mettre en oeuvre la présente solution à laquelle je pense depuis plusieurs semaines.

Mon premier contact avec les masques comme source de pollution remonte aux premiers temps de la période de confinement. Je revenais d’un jogging effectué dans mon quartier quand je tombe nez à nez avec un masque abandonné sur un trottoir à 2 pas de chez moi. Etait-il là parce qu’il avait été jeté intentionnellement ou parce qu’il était tombé malencontreusement d’une poche ? Toujours est-il que je pris la décision de le ramasser pour l’emmener chez moi plutôt que de laisser se faire emporter par le vent et la pluie avec la probabilité forte d’un cheminement funeste vers nos océans.

Une fois chez moi je ne l’ai pas jeté à la poubelle mais l’ai stocké sur mon balcon ne sachant qu’en faire pour l’instant mais avec l’idée qu’il faudra lui trouver une fin de vie honorable.

Jetés à la poubelle les masques peuvent paraitre dénués de toute conséquence néfaste pour l’environnement. Oui et non. Certes ils n’atteindront pas nos rivières, nos mers et nos océans seulement 2 autres orientations les attendent : l’incinération ou l’enfouissement. Lorsque nous les incinérons avec les autres déchets ménagers nous perdons définitivement les ressources naturelles avec lesquelles ils ont été fabriquées. Enfouis ils viendront grossir des montagnes de déchets que nous léguerons à nos descendances sans aucune certitude de valorisation.

Valoriser des masques cela peut paraitre difficile… à quoi pourrait-il bien servir une fois usagés ? Certes leur seconde vie peut paraitre encore improbable mais nous trouverons en chemin. Une solution pour les mégots de cigarette qui à première vue ne laissaient envisager aucune perspective a pourtant bien été trouvée… il n’y a pas de raison que nous n’y parvenions pas avec les masques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils