Je propose une collecte des masques jetables usagés auprès des entreprises

Il y a plusieurs jours je me suis demandé comment inscrire l’initiative 1 milliard de masques pour la planète dans la durée et dans de bonnes conditions. Je me suis demandé également comment faire pour qu’elle puisse se répandre et être adoptée. Je me questionnais aussi sur mon parcours professionnel totalement interrompu dans sa lancée à la mi mars par le confinement. Enfin j’entendais les interrogations d’une amie après avoir pris connaissance du site web et qui me questionnait sur la manière dont ces masques seraient collectés lorsqu’ils devront partir vers des solutions de valorisation quand bien même ils en apparaitraient et selon ma certitude. 

De toutes ces questions il en ressorti une idée de projet que j’ai rédigée à la manière d’une lettre. Lettre que j’adresse depuis quelques jours aux entreprises spécialisé dans la logistique du bassin orléanais. Pourquoi la logistique ? Parce que j’ai un parcours long de ce domaine en tant que préparateur de commandes et agent logistique. En outre je sais que ces entreprises comme beaucoup aujourd’hui ont une utilisation abondante du masques jetables. C’est un domaine que j’affectionne particulièrement et dans lequel j’aimerais poursuivre tout en me permettant de poursuivre mon engagement vis à vis d’une préservation des ressources naturelles contenues dans les masques.

Mon courrier accompagné d’un CV est une proposition d’entente partenariale en 3 points formulée de la manière suivante :

  1. je travaille chez vous à des tâches en logistique parmi celles listées page 2 de mon CV et pour lesquelles vous avez des besoins avérés ;
  2. je collecte vos masques jetables usagés le dernier jour ouvré de chaque mois ;
  3. je stocke vos masques jetables usagés afin de les remettre aux futurs solutions de valorisation par recyclage ou réutilisation.

Si 20 entreprises acceptent de me faire travailler ne serait-ce qu’un jour par semaine alors cela constituera un stock non négligeable épargné des poubelles autant qu’un salaire me permettant de vivre. 

Le dernier jour ouvré du mois sera consacré à la collecte auprès de toutes les entreprises participantes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils